Météo et enneigement - Grenoble - Alpes - Europe

La sécurité en Via ferrata



La sécurite en via ferrata dépend de plusieurs facteurs :
- l'altitude
- la météo
- la difficulté
- l'exposition (hauteur de chute, etc)
- la condition physique et technique
- la "cordée"

Ce sont les mêmes facteurs que pour l'escalade. Un itinéraire peu être simple mais très exposé. Il va impressionné car il y a beaucoup de gaz, et on va se sentir plus vulnérable, que le même itinairaire au ras du sol.
Un exemple : prend une planche en bois de 5 m et pose la par terre. Puis marche dessus d'un bout à l'autre. Facile ! Maintenant fait la même chose à 50 m du sol... C'est plus pareil !

L'altitude et la méto sont liés. Etre pris dans un orage à 100m ou à 2500 m ce n'est pas pareil non plus. Il y a des via ferrata en savoie qui culminent assez haut. Prudence donc...

La condition physique des membres de la cordée, ainsi que le nombre de personne total est également important. C'est une évidence, mais il est fréquent de rencontrer des gars qui veulent épater une donzelle et qui se retouve bloqué au milieu de la voie avec une fille tétanisée sur les bras. Ce n'est pas comme ça qu'il va conclure en rentrant.

Voici quelques conseils pour éviter un accident :
- Choisir un itinaire adapté à son niveau (si tu ne le connais pas c'est que tu n'en as jamais fait, il faut donc commencer par un facile, puis de plus en plus dur) ; il serait dangereux de commencer par un niveau trop élevé. Surtout si c'est là que tu vas découvrir que tu as le vertige...
- Faire un briefing juste avant le départ pour expliquer les dangers, sans faire peur. Mais aussi pour rapeller les consignes de sécurité.
- Ne jamais se détacher quelqu'en soit la cause. Même pour aider un autre.
- Toujours rester près de la personne la moins "forte" (derrière de préférence si pas d'encordement).
- Porter un casque (pour les cailloux que font tomber les précédents)
et des gants antidérapants
- S'encorder si nécessaire
- Avoir une petite corde de secours de 20m c'est pas mal aussi.

La progression
Le principe est simple, on suit les barreaux ! Bon, en plus il faut bien passer les longes. IL DOIT TOUJOURS Y AVOIR UN BRIN ATTACHE à la ligne de vie (cable) dans le cas de longes en Y (le plus courant). Il faut y faire attention lors des passages de jonction. Une jonction se passe généralement lorsque elle est au niveau de notre épaule ou de notre tête. Les voies sont traçées en tenant compte de cela.

Pour éviter de fatiguer, il est préférable de garder les bras tendus le plus possible et de se servir au maximum des jambes.

L'encordement
Lorsque la via est très difficile, ou lorsqu'il y a des personnes faibles (comme des enfants), il est préférable de doubler la securité des longes grâce à un encordement comme sur les glaciers. Les passants en forme de queue de cochon sont faits pour cela. Se sont des "points d'ancrage" pour passer la corde. La progression sera plus longue, mais beaucoup plus sure. En montée, Le plus expérimenté sera devant, en descente il sera derrière.

L'astuce qui tue
Le fin du fin est d'avoir une petite dégaine acrochée au ponté de son baudrier. Et en cas de coup de fatigue, il suffit de l'attacher à un barreau, et on peut souffler un peu. Mais attention, il ne faut pas détacher la longe, la dégaine c'est en plus, à la place des bras. Il ne faut pas non plus s'assurer avec, évidement...

Voilà.


Jey

Météo


MiniForecast

Vos dons


2016 : 30 €
2015 : 145 €
2014 : 155 €
2013 : 242 €
2012 : 165 €
2011 : 1052 €
2010 : 100 €

Un don ??!?

Statistiques


Nombre de visiteurs
Actuellement, 4
Maximum, 7 à 6:35
Cumulé, 81