Météo et enneigement - Grenoble - Alpes - Europe

Introduction à la Via ferrata

La "via ferrata" ou "voie ferrée" en fançais est originaire d'Italie. Pendant la guerre (laquelle ?) les Italiens se battant dans les alpes (notament les dolomites) ont trouvé un moyen plus commode et rapide de parcourir les montagnes que l'escalade. L'idée a été d'équiper les voies avec des echelons, des marches, des cables, des ponts de singe, des echelles, etc, de façon à ne pas avoir à trop manipuler de matériel et à gagner ainsi un temps précieux (ils sont fort ces italiens).

Cette façon de se déplacer en montagne a pris un essort considérable. D'abord en italie puis en france depuis une dixaine d'années. Ces deux dernières années ont vu une prolifération à outrance de ces via ferrata. Chaque station veut la sienne. Et que ce soit la plus "dure", ou la plus "sensationnelle" ou encore la plus "belle" !

La bastille à Grenoble
abrite une via ferrata en deux étapes
l'une assez facile, et l'autre très difficile.
(ici la via facile en bas)

Dans cette introduction nous verrons ce qu'est la Via ferrata. Dans les reste des articles de cette partie nous nous pencheront sur les côtés technique et sécurité.


La Via ferrata, c'est quoi ?

Si la via se développe, c'est qu'il y a bien quelquechose... de nouveau, oui, mais aussi une nouvelle manière de partir à l'aventure.

La via ferrata, ce n'est pas de l'escalade. Les manipulations de cordes sont quasi innéxistantes (nous verrons dans les articles suivant que l'on peut s'en passer, mais qu'elle peuvent servir aussi). Le matériel nécessaire est limité. Mais surtout les points d'ancrage, et les prises (si on peut leur donner ce nom) sont préinstallés. Alors qu'en escalade on créé nous même notre parcours, en via il est tout tracé.

La via ferrata, ce n'est pas toujours facile. Il existe plusieurs niveaux de difficulté. Du facile au très difficile, voir extrêmement difficile. La cotation n'est pas très précise, mais plutôt parlante. La difficulté rencontrée est différente de l'escalade. Cela peut être physiquement difficile, mais aussi techniquement difficile. Les concepteurs jouent sur l'endurance, la force, et parfois même le courage. Certains parcours sont ponctués de ponts de singe, d'echelles traversant le vide, de fillets en extension, etc.
Lorsqu'une via est notée très difficile, il faut s'attendre à ce qu'elle le soit effectivement.

La via ferrata, permet d'autres choses que l'escalade. En effet, en via, on peut passer à des endroits où l'on ne passerais jamais en escalade (par exemple liaison d'un point à un autre grâce à un cable et une tirolienne).

La via ferrata permet une progression rapide. En escalade, la progression est relativement lente. En via, en peut parcourir de grandes zônes rapidement, et se sentir dépaysé d'un endroit à l'autre.

La via ferrata, c'est aussi plus simple. Pas de relais, pas de matériel lourd à emporter, pas de coinceurs à positionnner, pas de pitons à planter, pas de... C'est plus simple donc plus accessibles.

La via ferrata c'est dangereux ! Oui, c'est même plus dangereux que l'escalade à mon avis. Plusieurs facteurs augmentent le danger. D'abord la fréquentation importante des sites. Plus on est de fous plus on rit... et plus on fait de bétises (notament le dépassement du groupe de devant trop lent, ou celui du dessus qui jette des pierres).
Ensuite, la conception même du système : cables statiques, longes. cela entraine un problème de facteur de chute important d'où l'utilisation d'absorbeurs (nous le verrons dans les parties suivantes concernant la sécurité).
Enfin comme toute discipline alpine, les erreurs de manipulations, même si elles sont peu nombreuses (les manipulations) ne pardonnent pas en général. Car pour faire du sensasionnel les sites de via sont souvent sur de hautes falaises bien raides. Sans parler du risque de se manger les marches en métal durant une chutte.

En résumé, la via ferrata c'est très bien, mais comme toute discipline à risque il faut savoir ce que l'on fait. Le but des parties suivantes sera de vous donner de bonnes bases sur le matos et la sécurité en via ferrata.

Jey

Météo


MiniForecast

Vos dons


2016 : 30 €
2015 : 145 €
2014 : 155 €
2013 : 242 €
2012 : 165 €
2011 : 1052 €
2010 : 100 €

Un don ??!?

Statistiques


Nombre de visiteurs
Actuellement, 3
Maximum, 7 à 6:35
Cumulé, 81