Météo et enneigement - Grenoble - Alpes - Europe

Utiliser l'ARVA

15 minutes ! C'est le temps moyen que l'on a pour retrouver une personne vivante prise dans une avalanche. En considérant que cette personne n'est pas morte sur le coup. Il faut donc savoir se servir de son ARVA.
au sujet des ARVA voir : L'ARVA

Les schémas de recherche exposés ici le sont à titre éducatif, il faut impérativement se reporter à la notice d'utilisation de son appareil pour connaître sa parfaite utilisation.

1- Avant de recevoir un signal

Commencer immédiatement les recherches, sauf si il y a risque d'une nouvelle coulée. Essayer de remarquer rapidement des endroits de visu, ou la victime pourrait être vétements ou sac qui dépasse, batons, etc. Il faut faire le silence, car la victime peut parfois être peu ensevelie et on peut l'entendre appeler. Ne pas oublier non plus de prévenir les secours.

Evidemment il faut mette immédiatement sont ARVA, et tous les autres en mode réception. J'insiste sur le fait que tous les autres ARVA doivent être en réception (ou sur off), car sinon, il y aurait perturbation du sygnal de celui de la victime.

Il faut effectuer les recherches aussi vite que possible.

2- Recherche en croix

C'est le type de recherche qui s'effectue à l'aide d'un ARVA de type classique. Il ne faut pas modifier l'orientation de l'appareil durant ce type de recherche. Il vaut mieu donc le tenir verticalement.

A partir du point de disparition de la victime (A), descendre en parcourant la zone de recherche en zigzag d'environ 40 m de larges. Si plusieurs personnes effectuent la recherche, celle-ci se fera allors en ligne droite avec 40 m entre chaques personnes. Essayer de garder une distance minimum de 20 m du bord de la zone de recherche.

A partir du point de réception du premier signal (B), continuer en ligne droite. Le signal va croître et va commencer à décroître (D). A cemoment là, revenir en arrière au point où le signal était le plus fort (C). Puis partir en ligne droite dans la direction perpendiculaire à celle précedente. Dans le cas où le signal baisserait encore (E), repartir en arrière, en repassant par C puis continuer dans cette direction. Continuer en respectant le même principe.

Au fur et à messure que l'on se rapproche de la victime il faut tourner le bouton de réglage de la sensibilité pour l'ajuster à la recherche. Quand le bouton est en position minimal (<1m) la victime est très proche. Lorsque le point F est trouvé, il faut chercher rapidement dans un rayon de quelques mètres, un eventuel deuxième point de signal maximal. La victime est localisée !

On peut baliser les différentes intersection si cela peut aider, mais sans perdre de temps bien sur.

3 - Recherche directionnelle

La recherche directionnelle ne peut se faire qu'avec un ARVA de type directionnel. C'est bête mais c'est comme ça. Chaque appareil a sa propre technologie, la notice est donc indispensable.

Commencer comme pour la recherche en croix, mais à partir du premier signal reçu (B), suivre les indication de la flèche de l'ARVA pour s'orienter et partir droit dans cette direction sur quelques mètres. Puis s'arrêter et coriger la direction en fonction des données de l'appareil, marcher en ligne droite quelques mètres et recommencer jusqu'au point C du signal maximal. Souvent la trajectoire sera courbe. Ne pas oublier de tourner petit à petit le bouton de réglage du signal.

Puis localiser précisemment la victime avec un balayge au ras de la neige comme pour la recherche en croix. La victime est localisée !

4 - Ya plus qu'à... creuser...

Une fois la victime localisée précisement par un balyage de 2 m de rayon au ras de la neige, sonder sur une surface de 2 m2 pour trouver le corps. Puis creuser.

La sonde et la pelle sont indispensables. Pour faire un trou de 1 m à la main il faut 20 fois plus de temps qu'avec une pelle. Trouver quelqu'un sous 2m de neige sans sonde est impossible.

5 - Le cas où il y a plusieurs victimes

S'il y a plusieurs victimes, et plusieur ARVA en mode emission, les recherches se compliquent du fait des interférences. Certains modèles d'ARVA se proposent de gérer électroniquement le phénomène. Je ne connais pas leur efficacité. Mais il faut savoir que la recherche multivictime n'est pas aussi simple que cela en a l'air. De toutes façons, si on est seul pour les recherches, le temps de sauver une première personne prendra déjà beaucoup de temps. Un temps si précieu qui ne sera pas au bénéfices des autres victimes...

6 - De l'entrainement

Tu auras compris que l'utilisation de l'ARVA est très technique et demande un entraînement et une révicion des principes le plus souvent possible. Creuser dans la neige n'est pas des plus simple non plus, surtout lorsqu'elle est tassée après une avalanche !

Pour finir, penser à ne pas laisser trop de déchets sur le site, qui pourrait troubler les recherches des sauveteurs et surtout des chiens d'avalanche (mégots, nourriture, etc).

A lire : Attention Avalanche ! Robert Bolognesi

>> voir : L'ARVA <<


Jey

 

Météo


MiniForecast

Vos dons


2016 : 30 €
2015 : 145 €
2014 : 155 €
2013 : 242 €
2012 : 165 €
2011 : 1052 €
2010 : 100 €

Un don ??!?

Statistiques


Nombre de visiteurs
Actuellement, 4
Maximum, 14 à 13:04
Cumulé, 526